Viande avariée en provenance du Brésil : Déclaration du Ministre Souleymane Diarrassouba

0
403

Suite au scandale de la viande avariée en provenance du Brésil, les autorités ivoiriennes ont mis sur pied plusieurs dispositifs sécuritaires pour empêcher la contamination du marché local par cette viande impropre à la consommation. 

Le Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME Souleymane DIARRASSOUBA à travers une adresse à la nation, rassure les populations.

DECLARATION DU MINISTRE SOULEYMANE DIARRASSOUBA

 

Ivoiriens, Ivoiriennes, chers consommateurs,

Des informations récurrentes crédibles émanant de la police brésilienne font état du démantèlement d’un vaste réseau d’exportation de viande avariée impropre à la consommation humaine.

A l’issue des enquêtes menées par la police Brésilienne, 21 entrepôts frigorifiques ont été identifiés. 

L’enquête a relevé que ce réseau de trafiquants a eu recours à l’utilisation d’acide sorbique, agent décontaminant qui se mélange avec les produits pour réduire la contamination bactérienne. Cet acide masque également les odeurs et autres caractéristiques de viande pourrie en vue de son exportation dans le reste du monde.

 La  Côte d’Ivoire importe de  la viande d’origine brésilienne, même si le taux reste minime sur le volume global de nos importations. 

 En vue de la protection de la santé des consommateurs contre les effets néfastes de denrée impropre à la consommation,  des dispositions sont prises à trois grands niveaux :

 D’abord au niveau diplomatique : 

La Côte d’Ivoire à l’instar de l’Union Européenne prendra des dispositions pour demander au Brésil de retirer immédiatement tous les établissements impliqués dans la Fraude de la liste des sociétés approuvées pour les exportations.

 Par ailleurs, nous maintenons une veille auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale, en charge de la sécurité de la commercialisation des denrées animales, pour nous tenir informés des mesures internationales recommandées relativement à cette situation.