Développement : Signature de l’Accord de financement du PIDUCAS à hauteur de 73 milliards de Francs CFA

0
410
financement

28C’est le mardi 27 juin 2017, au Cabinet du Ministre de l’Économie et des Finances au Plateau, qu’a eu lieu la signature de la Convention portant Accord de financement du Projet de renforcement des Infrastructures pour le Développement Urbain et la Compétitivité des Agglomérations Secondaires (PIDUCAS), entre l’État de Côte d’Ivoire représenté par le Ministre Adama Koné et la Banque Mondiale représentée par son Directeur des Opérations, M. Pierre Laporte, pour un montant de 73 milliards de Francs CFA.

En présence de son collègue des Infrastructures Economiques, Dr. Amédé Koffi Kouakou, le Ministre Koné Adama a salué l’avènement du projet.

« Ce projet novateur qui s’inscrit dans le cadre du Programme National de Développement du gouvernement de la Côte d’Ivoire pour la période 2016-2020, adresse les questions de développement inclusif de deux grandes villes que sont Bouaké et San-Pedro, et devrait s’étendre pour les phases à venir à d’autres villes de l’intérieur », a indiqué le Ministre ivoirien de l’Économie et des Finances.

Il a par ailleurs expliqué que le PIDUCAS s’articule autour de trois grandes composantes que sont :

  • l’amélioration de la performance des infrastructures économiques ;
  • l’appui au développement du secteur privé ;
  • ainsi que l’amélioration des institutions de la réglementation et de l’aménagement urbain.

Pour le Ministre Koné Adama, ce projet arrive à point nommé parce qu’il permettra d’améliorer l’infrastructure économique clé dans les villes de Bouaké et San Pedro, afin d’accroître la compétitivité de ces deux villes ; de faciliter le développement des micros, petites et moyennes entreprises dans ces villes, en mettant un accent particulier sur les chaînes de valeur de l’industrie agroalimentaire et de la logistique.

La Côte d’Ivoire veut doubler son réseau routier actuel et ce, à travers l’appui programmatique au développement inclusif du secteur privé, pour surmonter les obstacles à la formalisation et au développement, et l’appui institutionnel pour renforcer les capacités des prestataires de services locaux, en vue d’une appropriation au niveau local, et la durabilité des activités financées.

Dans son intervention, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, Pierre Laporte, a souligné que « Ce projet contribuera à créer un environnement plus propice au développement des entreprises locales, et à rendre les villes concernées plus attractives aux yeux des investisseurs et des travailleurs. Ces interventions, conjuguées à un soutien direct aux PME, sont essentielles pour favoriser la croissance des investissements et la création d’emplois à moyen et long terme ».

Le Ministre des Infrastructures Economiques a salué ce projet dont vont bénéficier d’autres villes dans son extension.