CEREALES : Bilan du mois d’octobre 2018 du marché sous-régional.

0
262

Au cours de ce mois d’Octobre 2018, mieux qu’au mois de septembre, les nouvelles récoltes ont commencé à faire leur apparition sur les marchés des pays d’Afrique de l’Ouest suivis, avec pour corollaire l’amélioration de la disponibilité des différentes céréales (maïs, mil, sorgho, riz). En conséquence les prix ont commencé à amorcer leur baisse saisonnière annonçant ainsi la fin de la période de soudure et le démarrage de la période de commercialisation des nouvelles récoltes céréalières.

La situation par filière

POUR LE RIZ : Au cours de ce mois d’Octobre 2018, 2 pays (Sénégal et le Niger) ont connu de légères hausses de prix sur leurs marchés. Les prix sont restés stables sur les marchés de 5 pays (Guinée, Mali, Burkina-Faso, Ghana, Bénin) et 2 pays ont connu des baisses de prix à savoir la République de Côte d’Ivoire et celle du Togo.

POUR LE MAÏS : De légères baisses de prix ont été observées sur les marchés de 4 pays suivis à savoir le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo alors que la tendance était à la stabilité des prix au Sénégal, en Guinée, au Ghana, au Bénin, et au Niger.

POUR LE MIL : Alors que 7 pays (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Niger) sur les 9 suivis enregistraient une stabilité de prix sur leurs marchés, la tendance était plutôt à la baisse au Burkina-Faso dont l’offre s’est améliorée avec la présence effective de nouvelles récoltes sur les marchés et à la hausse des prix en Guinée liée à l’affaiblissement de l’offre.

POUR LE SORGHO : Alors que la Mali et le Burkina-Faso enregistraient de légères baisses de prix liées aux nouvelles récoltes et au déstockage des anciens stocks par les acteurs, la tendance était à la stabilité des prix sur les marchés du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Niger.

(Source : Le céréalier N°27)


Warning: A non-numeric value encountered in /home/kablank5/public_html/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 353