Lutte contre la cherté de la vie : Patrick Achi prend le problème à bras le corps

0
206

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a échangé le 24 février à Abidjan, avec trois groupements, en vue de trouver une solution à la question de la cherté de la vie. Il s’agit de l’Association des Consommateurs, des Acteurs des marchés du vivrier et des Transporteurs.

« Nous assistons ici et là à des renchérissements de prix de certaines denrées sur les marchés. Cette flambée de prix, due à des facteurs extérieurs, impacte de nombreux pays. Mais ce n’est pas pour autant que le gouvernement va rester indifférent aux souffrances des populations. Vous avez souhaité rencontrer le gouvernement afin d’échanger et trouver les voies et moyens nous permettant de trouver des solutions pour juguler ce phénomène et alléger les peines éprouvées par les ménages », a dit Patrick Achi. Et d’ajouter que l’objectif principal de la rencontre est de recueillir les réflexions et suggestions des différents groupes. Le gouvernement, sur instructions du Président de la République, les analysera et arrêtera des mesures pour trouver des solutions rapides.

Au sortir des différentes séances de travail, le responsable de chaque association s’est exprimé :

Soumahoro Ben N’Faly (PCA de la Coalition Nationale des Organisations de Consommateurs de Côte d’Ivoire) : « Nous avons été entendus par le gouvernement. Le Premier Ministre s’est montré sensible aux cris du cœur des consommateurs. Dans les jours à venir, des décisions seront prises, allant dans le sens du soulagement des souffrances de la population. Nous disons non à toutes les formes de spéculations sur nos marchés. Que les commerçants ne profitent pas de la souffrance des consommateurs pour s’enrichir. Très bientôt, le gouvernement fera des annonces concrètes pour répondre aux préoccupations de la population », a-t-il dit.

Yvonne Goley Lou (Présidente du Marché de Gros d’Adjamé) : « Lors de nos échanges, le Premier Ministre nous a donné l’assurance selon laquelle le gouvernement mettra tout en œuvre pour accompagner le secteur du vivrier, de sorte que les produits ne manquent pas sur le marché. Il nous a exhortés à sensibiliser les commerçants pour ne pas qu’ils augmentent les prix de leurs marchandises. Nous nous engageons à nous investir pleinement pour régler la question de la cherté de la vie », s’est-elle exprimée.

Diaby Ibrahim (Directeur Général du Haut Patronat des Entreprises de Transport Routier)

« Nous venons d’échanger sur une question essentielle du moment, à savoir la cherté de la vie. Nous avons fait un large tour d’horizon concernant les tarifs dans le secteur des transports. Nous avons rassuré le Premier Ministre pour lui dire que le secteur du transport n’a procédé à aucune augmentation sur les différentes lignes (urbaines, interurbaines ou départementales). Le secteur du transport continue de pratiquer sa politique de maintien des prix. Si une quelconque augmentation devrait intervenir dans notre secteur, elle fera l’objet de discussion préalable avec notre ministère de tutelle », a-t-il rassuré.

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a indiqué que les échanges avec l’ensemble des acteurs ont été fructueux. Le Premier Ministre a prévu mettre en place un groupe de travail qui travaillera sur tous les sujets. Des mesures immédiates et structurelles seront arrêtées. Celles-ci seront soumises au Président de la République, Alassane Ouattara, pour que des annonces soient faites, à l’effet de soulager les populations.

Source : Primature